Accueil / Actualités / Attaquée sur son attachement à l’Algérie, Rayene Bouzitoun, la jeune conseillère de Trudeau, répond

Attaquée sur son attachement à l’Algérie, Rayene Bouzitoun, la jeune conseillère de Trudeau, répond

Le buzz autour de Rayene Bouzitoun, jeune conseillère d’origine algérienne de Justin Trudeau, apporte son lot de critiques négatives. Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont notamment mis en doute son attachement et ses liens avec l’Algérie.

L’Algéro-Canadienne de 18 ans a réagi sur sa page facebook à ces accusations. « Plusieurs ont vu en ce fait une raison de me renier mon appartenance à mon pays natal. Or, ce qui n’a pas été précisé est que mes souvenirs sont profondément reliés à mon pays, que mon éducation et mes valeurs me sont majoritairement léguées de la culture algérienne. Vivre au Canada pendant 15 ans a, sans l’ombre d’un doute, métamorphosé mon identité, mais jamais cette identité multiple a interféré avec mon rapport au pays natal », explique cette native de Skikda.

« Aussi, j’ai 18 ans. Je suis jeune et à l’égale de beaucoup d’autres jeunes qui avancent à contre-vent vers le chemin du savoir, je vis une réalité et je côtoie des gens de milieux tellement diversifiés que j’en développe ma forme d’expertise. Je pense que nous discréditons aveuglément le potentiel qui se cache dans nos jeunes et qu’en investissant davantage sur leur implication dans nos sociétés, on sème pour une récolte qui promet. Alors oui, à 18 ans il est possible de donner des recommandations à un chef d’État pour l’unique raison que les décisions prises par les gouvernements ont un impact direct sur la jeunesse », poursuit-elle.

Et de conclure : « Comme le dit un proverbe bien de chez moi, qui pense à l’avenir ne peut tomber dans l’abîme. Alors, je vous en prie…pensons un peu à notre avenir ! »

Rayene Bouzitoun fait partie de la deuxième génération des Algériens du Canada. Ceux qui sont nés au Canada ou arrivés en bas âge représentent le tiers des 120 000 à 150 000 Algériens, selon les différentes sources.

Conseillière de Justin Trudeau

18 ans, l’Algéro-Canadienne Rayene Benzitoun siège depuis février dernier dans le très select Conseil jeunesse du premier ministre canadien Justin Trudeau .

Choisie parmi 16.000 candidats ayant postulé pour faire partie des 26 membres du Conseil, âgés de 16 à 24 ans,  elle a pu passer à travers un processus de sélection très rigoureux. Son mandat non renouvelable est d’une durée de deux ans.

L’étudiante en première année pré-universitaire en sciences de la nature est connue pour son engagement politique précoce. Elle est membre de longue date du Forum jeunesse de St-Michel, un organisme qui responsabilise politiquement et socialement les jeunes du quartier multiethnique St-Michel de Montréal. Rayene Bouzitoun assure aussi la présidence du conseil d’administration de cet organisme.

Issue d’une famille moyenne, elle est née à Skikda en Algérie. Elle est arrivée au Canada à l’âge de 4 ans avec ses parents.

Rayene Bouzitoun, en compagnie du Premier ministre canadien Justin Trudeau (Source: Twitter/JustinTrudeau)


Prise de parole à l’ONU

Le racisme, l’égalité des sexes ainsi que la radicalisation menant à la violence constituent ses principaux sujets d’engagement. C’est à ce titre qu’elle a été invitée à prendre la parole aujourd’hui jeudi à New York à l’occasion de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Rayene Bouzitoun « fera partie d’un événement qui aura pour thème “Innovative youth-led contributions to PVE (Preventing Violent Extremism)”. Cette conférence sera l’occasion de donner la parole à des jeunes gens qui viennent des quatre coins du monde et qui souhaitent partager leurs réflexions et leurs idées pour prévenir l’extrémisme violent ».

Source : TSA

À propos LC

Voir également

Une télévision israélienne montre des images d’un camp d’entraînement de l’Etat islamique à la frontière israélienne

Il semble qu’Israël tente de combler une lacune que nous avions soulevée à maintes reprises. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *