Accueil / Actualités / Mogherini donne une nouvelle gifle à Mohammed VI et ses lobbyistes

Mogherini donne une nouvelle gifle à Mohammed VI et ses lobbyistes

Algeriepatriotique a appris de source diplomatique algérienne à Bruxelles qu’au moment où des contacts ont été pris à Vigo, en Espagne,  le 4 octobre dernier, en marge de la foire Conxemar, entre les officiels marocains et les représentants de l’UE de la filière pêche pour examiner les perspectives d’un nouvel accord, la Haute représentante de l’Union européenne, Federica Mogherini, a réaffirmé que le Sahara Occidental «est un territoire non autonome» et que «le statut final fait l’objet d’un processus de négociations mené sous l’égide des Nations unies et dont le résultat ne peut pas être préjugé». La Haute commissaire a renouvelé «le soutien de l’Union européenne aux efforts du secrétaire général de l’ONU pour parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable qui garantisse le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental».

L’accord de pêche en question doit remplacer celui qui fait actuellement l’objet d’un recours en annulation introduit par le Polisario auprès du tribunal de l’Union européenne.

La réponse cinglante de Federica Mogherini met fin aux manœuvres dilatoires du Makhzen qui tente, par le biais de ses relais au sein du Parlement européen, de faire basculer le vote de cette institution en faveur de ses thèses colonialistes. Enième revers pour Rabat, dont la diplomatie fourbe s’embourbe dans des revers à n’en plus finir.

Le Maroc ne recule devant rien pour tenter de retarder et de faire capoter la tenue inexorable du référendum pour l’autodétermination au Sahara Occidental sous l’égide des Nations unies.

Dernière manipulation en date, la rédaction d’un compte rendu au contenu fallacieux par le service presse de l’ONU, dans lequel ses rédacteurs marocains attribuent au représentant sahraoui une prétendue adhésion à la thèse marocaine de l’autonomie. L’Algérie s’est élevée contre cette manipulation gravissime que le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a qualifiée de «précédent grave» et réclamé l’expurgation du service presse des Nation unies des agents marocains qui y sont infiltrés.

Source : AP

À propos LC

Voir également

La Palestine suspend tous ses contacts avec les Etats-Unis et ouvre grand les bras à la Russie

Il semblerait que la Palestine privilégie désormais la Russie comme médiateur mondial de facto. Par ADAM …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *