Accueil / Actualités / Trump demande au général John Kelly de sauver son administration de l’effondrement

Trump demande au général John Kelly de sauver son administration de l’effondrement

Par Sergey Latyshev

Le président des États-Unis, Donald Trump, dont l’administration est en pleine décomposition face à une pression et un rejet sans précédent de la part d’une grande partie de l’establishment américain, a finalement décidé de faire le nettoyage de son quartier général – l’administration de la Maison Blanche, où règnent le chaos et l’anarchie. Pour ce faire, Trump a appelé John Kelly. C’est un général quatre étoiles expérimenté qui a perdu son fils en Afghanistan, qui a servi en Irak sous le «Mad Dog» James Mattis – qui est maintenant le chef du Pentagone – et a accompli les tâches les plus dangereuses là-bas.

Si le général à la retraite Kelly, un militaire très éloigné des intrigues au sommet, ne peut pas faire face à la tâche qui lui est assignée par Trump, c’est-à-dire de discipliner les employés de la Maison Blanche, découvrir les «taupes», «éliminer les fuites», alors dans quelques mois il n’y aura plus rien à sauver.

Un général expérimenté

Avant sa nomination à ce poste, Kelly a servi dans le Corps des Marines des États-Unis pendant 45 ans. Il est arrivé à la Maison Blanche en quittant son poste de ministre de la Sécurité intérieure où il avait obtenu un brillant succès. Depuis janvier de cette année, plus de 70 000 immigrants clandestins ont été expulsés des États-Unis, il a réduit de 70% le nombre de passages illégaux aux frontières du pays, il a porté un coup sérieux contre la mafia des drogues et le financement des crimes organisés, y compris ceux qui peuvent être considérés comme terroristes. Kelly a pris de bons assistants efficaces et a mis en place un automatisme dans le travail du département.

Kelly a rejeté les demandes des démocrates d’ignorer les «immigrants illégaux» et de ne se préoccuper que de la manière dont les lois du pays sont respectées.

Pas de chaos à la Maison Blanche

Le général a déjà montré que le président ne se trompait pas dans son choix, après avoir expulsé de la Maison Blanche le scandaleux directeur des communications, Anthony Scaramucci, qui n’est resté à ce poste que 10 jours, mais a réussi à faire autant de dégâts que toute une équipe de casseurs.

Afin de comprendre ce que Kelly va faire dans son nouveau poste, cela vaut la peine de dire quelques mots sur l’identité et les circonstances de la démission de son prédécesseur, Reince Priebus, que Trump avait également considéré comme «une star».

Priebus reste un partisan de Trump

Priebus est resté fidèle, et dit que si Trump avait à nouveau besoin de lui, il serait toujours à sa disposition, car il reste son partisan. « Je respecte le président américain et le pays », a-t-il déclaré.

Le président, de son côté, n’a pas été en reste: «Je tiens à remercier Reince Priebus pour son service et son dévouement pour son pays». Nous avons réalisé beaucoup de choses ensemble, je suis fier de lui! « .

Alors, pourquoi Priebus a-t-il démissionné?

Priebus, qui n’a jamais été un grand partisan de Trump, pourrait avoir fourni des services à l’establishment américain.

Tout d’abord, il pourrait avoir «canalisé» son patron et avoir été l’organisateur de «fuites» systématiques. Pour quoi? Pour créer une atmosphère de chaos à la Maison Blanche et discréditer Trump le plus tôt possible, y compris en promouvant de manière anticipée des décrets présidentiels mal conçus, qui par conséquent ont ensuite été bloqués par les tribunaux.

En second lieu, Priebus ne pouvait tout simplement pas empêcher Trump d’être discrédité afin de ne pas se quereller avec l’establishment globaliste américain. Cette deuxième option semble plus plausible. Il n’a pas éliminé les menaces et avec lui, le chaos à la Maison Blanche a pris des dimensions monstrueuses, débordant finalement la patience de Trump.

Les embarras dans la Maison Blanche ont déjà causé d’énormes dégâts à Trump. En conséquence, il y a des rumeurs persistantes au sujet de la démission imminente du secrétaire d’État Rex Tillerson, du conseiller présidentiel à la sécurité nationale le lieutenant-général Herbert McMaster et du procureur général des États-Unis, Jeff Sessions. Et combien de personnages ont déjà quitté la Maison Blanche! – Priebus, Sean Spicer, Michael Flynn …

En général, dans cette situation, Kelly a une grande responsabilité
Source ; Reseauinternational

À propos LC

Voir également

La Palestine suspend tous ses contacts avec les Etats-Unis et ouvre grand les bras à la Russie

Il semblerait que la Palestine privilégie désormais la Russie comme médiateur mondial de facto. Par ADAM …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *