Accueil / Actualités / Effrayés par la persistance des émeutes dans le Rif : les services marocains lâchent le MAK

Effrayés par la persistance des émeutes dans le Rif : les services marocains lâchent le MAK

Algeriepatriotique a eu vent d’une visite secrète que le patron des services des renseignement marocains aurait effectuée récemment à Alger. L’émissaire du roi Mohammed VI aurait informé ses interlocuteurs algériens de la décision de Rabat de lâcher définitivement le mouvement autonomiste dirigé par Ferhat Mehenni, auquel le Makhzen apportait ouvertement son soutien. Effrayé par la persistance des émeutes qui secouent le Rif depuis plusieurs mois, le roi Mohammed VI craint que ces événements perdurent et débouchent sur de nouvelles revendications et une propagation des manifestations à d’autres régions du Maroc, qui emporteraient la monarchie dans leur sillage. Le régime monarchique de Rabat a surtout peur que les services secrets algériens rendent la pareille à leurs homologues marocains et attisent le brasier dans cette région du Maroc connue pour son caractère frondeur.

Les relations entre les deux pays étant à leur plus bas niveau depuis que le Makhzen a multiplié les provocations, allant jusqu’à menacer l’intégrité territoriale de l’Algérie en s’immisçant dans les événements de Ghardaïa et en offrant une tribune au Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) aux Nations unies, tous les coups semblent désormais permis.

La récente affaire de l’agression d’un diplomate algérien lors d’une rencontre officielle de l’ONU sur la décolonisation a achevé de démasquer la nature perverse du régime de Rabat qui a détourné les faits en affirmant le contraire et en recourant à une grotesque manipulation. L’ambassadeur du Maroc à Alger avait été convoqué au ministère des Affaires étrangères pour s’expliquer sur ce énième acte hostile de son pays à l’égard de l’Algérie.

Le MAK de Ferhat Mehenni ainsi qu’un certain nombre d’agitateurs sur les réseaux sociaux, bénéficient du soutien direct de la DGED, les services d’espionnage marocains, dont les responsables semblent avoir saisi la gravité de leurs agissements qui risquent de se retourner contre leur propre roi, fragilisé par une fronde sociale interminable et une situation économique désastreuse en dépit des camouflages que lui garantissent les médias français notamment.

Nous verrons dans les jours et les semaines à venir comment ce lâchage va déteindre sur le mouvement autonomiste du très marocain Ferhat Mehenni ainsi que tous les porte-voix qui agitent la Toile contre des dirhams sonnants et trébuchants, dont l’inénarrable Hichem Aboud, désormais absous par l’Etat algérien qui lui aurait restitué son passeport, selon certaines indiscrétions. En contrepartie de quoi ? Nous finirons bien par le savoir.

Source : AP

À propos LC

Voir également

Une télévision israélienne montre des images d’un camp d’entraînement de l’Etat islamique à la frontière israélienne

Il semble qu’Israël tente de combler une lacune que nous avions soulevée à maintes reprises. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *