Accueil / Géopolitique / Europe / L’ambassade d’Algérie à Bruxelles sous surveillance suite à des menaces marocaines

L’ambassade d’Algérie à Bruxelles sous surveillance suite à des menaces marocaines

Algeriepatriotique a appris de sources sécuritaires que l’ambassade d’Algérie à Bruxelles fait l’objet de menaces émanant de sbires du roi du Maroc, Mohammed VI. Les autorités belges ont été informées officiellement de cette situation et ont décidé de renforcer la protection au niveau de la chancellerie et de la résidence, révèlent nos sources. Ainsi donc, après la lâche agression contre l’ambassadeur Mimouni, le Makhzen et ses services secrets ont décidé de recourir à la violence pour faire taire leurs détracteurs et imposer leurs choix à la communauté internationale.

Pour rappel, le 20 mai dernier, le ministère des Affaires étrangères avait convoqué l’ambassadeur du royaume du Maroc à Alger, Lahcène Adlekhalek, pour lui exprimer les «vives protestations» de l’Algérie quant au «harcèlement» dont a été victime un diplomate algérien à l’occasion de la tenue du séminaire du Comité des Nations unies sur la décolonisation, qui a eu lieu du 16 au 18 mai en cours, à Saint-Vincent-les-Grenadines, aux Caraïbes. Alger, a indiqué Messahel, est «en attente d’excuses de la part du Maroc».

Notre ambassadeur à Bruxelles fait l’objet d’attaques en tous genres de la part des médias et des officiels marocains en raison de ses positions tranchées sur la question du Sahara Occidental occupé par le Maroc. Amar Belani a accusé, récemment, «certains hauts responsables» de l’Union européenne (UE) de travailler de concert avec leurs homologues marocains pour contourner les dispositions du dernier arrêt de la Cour de justice européenne, stipulant l’exclusion du territoire du Sahara Occidental des accords commerciaux signés entre l’UE et le Maroc.

«L’analyse des déclarations de certains hauts responsables de l’UE et le ballet de visites effectuées en toute discrétion par ces responsables à Rabat suggèrent que les deux parties travaillent main dans la main pour trouver les moyens techniques de contourner cet arrêt de justice, ce qui explique l’opacité avec laquelle sont menées ces tractations et les interrogations incessantes des eurodéputés quant à leur teneur», avait déclaré Belani, le 14 mai, dans un entretien accordé à Afrique Asie. Amar Belani, cible des attaques régulières de la presse marocaine depuis quelques semaines, n’a pas mâché ses mots à l’égard de ces responsables. «Il serait regrettable, en effet, que l’UE décide, au nom d’un pragmatisme de mauvais aloi, de fouler aux pieds les principes et valeurs sur lesquels elle a été construite et dont elle se prévaut dans ses relations avec le reste du monde», a-t-il tancé.

Les relations entre Alger et Rabat ne cessent de se détériorer en raison du comportement puéril de cette monarchie qui cumule échec sur échec sur le plan international. Le dossier du Sahara Occidental cheminant inexorablement vers l’organisation du référendum d’autodétermination, le Makhzen n’a d’autre choix que de tenter le tout pour le tout dans l’hypothétique espoir de faire perdurer son occupation illégale des territoires sahraouis jusqu’à épuisement de ses richesses qu’il spolie avec la complicité de certains pays occidentaux.

Source : AP

À propos LC

Voir également

Autriche : Pas de travail sans vaccination : un signe annonciateur d’une obligation de vaccination étatique

L’organisation mondiale de la santé OMS a pour but d’éradiquer la maladie de la rougeole …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *